L’expert du mois : comment la lumière influe sur le moral

La lumière influe sur le moral

Meilleur sommeil, stress atténué, humeur boostée : la lumière naturelle a un réel impact sur notre bien-être. Pascal Anger, psychothérapeute, le décrypte pour Conforama.

 

De plus en plus, quand on pense son intérieur, la quête est à la lumière naturelle. Comment la faire entrer chez soi et en bénéficier à chaque heure de la journée, quelles astuces déco appliquer pour aménager sa chambre, son salon, sa cuisine en fonction de la luminosité : autant de problématiques qui soulignent l’importance de recevoir les rayons du soleil entre quatre murs. 

 

Pour nous en dire davantage sur les bienfaits maintes fois prouvés de cette source salutaire de vitamines D, Conforama a interrogé Pascal Anger, psychanalyste et psychothérapeute parisien. Et l’expert est formel : elle est essentielle à notre bien-être.

 

Une nécessité pour la santé physique et mentale

 

“La lumière a des conséquences sur nos performances intellectuelles, elle améliore nos activités motrices, elle a un effet de régulation sur notre appétit”, énumère-t-il lorsqu’on lui demande de lister ses répercussions positives. “Elle va également avoir des incidences sur notre performance cognitive, avec une amélioration de notre possibilité d’amélioration de problèmes et de prises de décision. Elle est facteur de performance”, insiste Pascal Anger. Lorsqu’on y est exposé au quotidien, et particulièrement à l’intérieur, “on est plus vigilant, moins stressé”, constate-t-il. 

 

Autres domaines à se trouver affectés positivement par une bonne luminosité dans sa maison ou son appartement : le sommeil, l’humeur, la fatigue, la libido. Pareil pour les relations sentimentales ou familiales, développe le spécialiste. Et puis, la santé physique en général, avec la qualité de la peau notamment.

 

“En revanche, le manque de lumière naturelle va perturber considérablement notre organisme”, continue Pascal Anger. À ce sujet, le psychothérapeute évoque le point d’honneur qu’il met à passer le mot aux personnes qui le consultent. “Je crois que les gens oublient à quel point la lumière est importante dans leurs vies. C’est un conseil que je donne en priorité à mes patients : exposez-vous. Dans nos villes, on ne prend pas tellement soin de la faire rentrer dans nos habitats.” 

 

Car le spécialiste l’a remarqué : les “coups de blues” sont plus fréquents aux périodes de l’année où le jour se fait plus rare. “De janvier à mars et à l’automne également, on peut être plus enclins à se sentir déprimé”. Heureusement, ajoute-t-il, “il y a un renouveau” dans l’architecture d’intérieur sur cette question-là. Et d’inviter : “Le soleil est essentiel, c’est très important d’aller le chercher.” 

 

Justement, comment fait-on ?

 

Quelques astuces pour l’optimiser

 

À plusieurs reprises, Pascal Anger évoque une technique qui a déjà conquis les pays nordiques : la luminothérapie. Elle consiste à s’exposer à une source artificielle de lumière blanche qui a des effets incontestables sur les insomnies et l’humeur, notamment. 

 

Par ailleurs, côté déco, il faut privilégier “beaucoup de lumière indirecte”, précise-t-il. En arrangeant son espace pour que les pièces de vie soient celles qui en soient baignées, en jouant de miroirs pour l’attirer, ou en misant sur des couleurs claires (le blanc, idéalement) qui la capteront et la diffuseront. Pareil pour les draps dans une chambre sombre par exemple : on troque le coloré pour l’immaculé. 

 

Des tips accessibles qui ne demandent pas de revoir les plans de notre foyer, mais qui restent aussi faciles qu’efficaces. Il ne reste qu’à les appliquer, et à apprécier le résultat au quotidien. 

 

Les produits à retrouver chez Conforama pour faire entrer la lumière chez soi