4 astuces pour un nettoyage écolo chez soi

02/08/2022
4 astuces pour un nettoyage écolo.

Puisque vos préoccupations environnementales s’immiscent jusque dans votre ménage (tant mieux), Conforama vous donne quelques conseils pour un nettoyage écolo aussi respectueux de l’environnement qu’efficace.

À quelques semaines de la rentrée, vous souhaitez mettre de l’ordre dans votre intérieur. Ça passe par un tri consciencieux de tous ces objets et papiers qui s’amoncèlent — quoi garder, quoi jeter, quoi donner ? — et surtout, par un ménage de fond de toutes les pièces de votre maison. 

Seulement, votre routine classique ne vous convient plus. Et pour cause, dernièrement, vous avez pris de bonnes résolutions green. En quoi cela consiste, exactement ? C’est simple, vous désirez plus que tout que votre chez vous respire le propre, mais pas n’importe comment : en utilisant des techniques et des produits respectueux de la planète, durables et naturels dès que faire se peut. 

Pour vous aider dans cette démarche, Conforama vous propose 4 astuces pour un nettoyage écolo en profondeur. Suivez le guide.

Utiliser des détergents à base de produits naturels

Qui dit ménage dit forcément produits ménagers, et à ce compte-là, les nombreuses références présentes en supermarché ne collent pas toujours à l’approche écolo qu’on veut adopter. Heureusement, il y a des alternatives qui fonctionnent tout aussi bien, avec les composants problématiques en moins. 

Pour cela, il y a plusieurs options. La première : opter pour des marques étiquetées naturelles et bio. La deuxième : les fabriquer maison à l’aide d’ingrédients multi-usages à dénicher facilement. Le vinaigre blanc permet par exemple de nettoyer toute la maison, le bicarbonate de soude de désodoriser et d’enlever les taches, le citron dégraisse, la cire d’abeille fait briller. 

L’idéal pour s’atteler à un récurage intensif de la salle de bain, de la cuisine et de son électroménager parfois malmené, ou encore de la chambre des enfants, cet antre aussi merveilleux que douteux d’un point de vue propreté.

Faire sa propre lessive

La recette de la lessive maison.

Après les sols, place aux machines. La pile de linge grandit autant que votre envie de faire l’autruche face à tant de boulot, et le bidon de lessive est au point mort. C’est l’occasion de vous tourner vers une recette ultra-facile et rapide pour le remplacer. La voici.

Commencez par faire chauffer de l’eau que vous verserez ensuite dans un saladier, où vous râperez 50 g de savon de Marseille en copeaux fins. Mélangez ensuite à la cuillère jusqu’à dissolution complète du savon, puis ajoutez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, en continuant de remuer la mixture, ainsi que 2 cuillères à soupe de cristaux de soude. Une fois l’ensemble homogène, vous n’aurez plus qu’à verser dix gouttes d’huile essentielle, à laisser refroidir, puis à remplir dans un bidon pour utilisation.

Opter pour un nettoyeur vapeur

Qu’il s’agisse d’un modèle à la main, d’un balai ou d’un aspirateur, le nettoyeur vapeur réussit le pari d’un ménage irréprochable sans aucun produit toxique. Le seul ingrédient nécessaire à laver les surfaces et les tissus : de l’eau portée à ébullition et transformée en vapeur par cet appareil d’électroménager à glisser entre toutes les mains.

Sur le site de Conforama, les avis sont d’ailleurs unanimes. “Facile et rapide d’utilisation, excellent nettoyage des carrelages, parquets flottants et sols stratifiés. Économique. Une vraie merveille”, se réjouit Nadia16. Un achat qui fait “gagner beaucoup de temps pour faire un nettoyage en profondeur”, note à son tour Lilabel1974. “Pas besoin de produits pour enlever les taches tenaces surtout dans la cuisine. Ma maison est toujours nickel après l’achat de ce produit.” Doublement convaincant.

Investir dans une poubelle de tri

Après le nettoyage, vient le débarrassage des déchets en tout genre. Là encore, des réflexes écolos peuvent facilement être employés, notamment en se procurant une poubelle de tri dédiée. Un produit ludique qui encouragera chacun à adopter les bons gestes, et à savoir quel détritus glisser dans quel bac selon le matériau qui le compose. 

Au-delà du papier, du plastique et du verre, les déchets alimentaires peuvent venir nourrir un compost plutôt que d’être relégués à la poubelle classique. Il suffit de se munir d’un équipement adapté, puis de verser les épluchures, coquilles d’œufs et autres restes dans votre potager ou dans un bac de tri communal prévu à cet effet. Facile, on vous le disait.

Il ne vous reste plus qu’à les appliquer, et à les partager autour de vous pour inciter au maximum vos proches à vous emboîter le pas d’une approche écolo du ménage !