Je veux changer mon canapé, je fais quoi de l’ancien ?

Deux jeunes femmes déplacent un canapé.

Afin d’allier efficacité et durabilité, Conforama vous propose plusieurs solutions pour se débarrasser de son vieux canapé avant d’opter pour un nouveau.

 

Les raisons derrière notre désir de changer de canapé peuvent être multiples. Le meuble que l’on avait choisi avec soin il y a plusieurs années est usé, cassé, taché par trop de café et de dessins enfantins (les parents sauront de quoi on parle) ; ou tout simplement, on souhaite insuffler un vent de renouveau à notre déco après de longs moments passés à se blottir dans le sofa convivial, ou à s’y vautrer librement pour les plus jeunes.

 

Seulement, sa taille et son poids peuvent rendre l’initiative difficile. On se demande : comment s’en débarrasser en privilégiant des voies respectueuses pour l’objet comme pour notre environnement, et sans trop se compliquer la tâche au passage ? Conforama a la réponse. Voici les différentes options qui s’offrent à nous, selon les conditions dans lesquelles se trouve l’encombrant.

 

Cas 1 : le canapé est en bon état

 

Nos réflexions permanentes pour que notre entourage fasse attention en s’asseyant ont payé : le canapé est en bon état et réutilisable, de quoi rendre son remplacement d’autant plus aisé et l’inscrire par la même occasion dans une démarche durable et solidaire.

 

Le bon geste à faire dans ce cas : un don. Et pour cela aussi, il existe plusieurs solutions.

 

Soit on le remet à une association ou à un acteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) – une liste officielle de ces acteurs est d’ailleurs régulièrement mise à jour ; soit on se rend sur des sites de don ou de revente spécialisés. Ou alors, on passe par nos cercles privés et nos réseaux sociaux en le proposant à un proche ou à une connaissance. 

 

Une action qui permet, au-delà de ne pas gaspiller, d’être sûr qu’il rejoigne un nouveau foyer et ravisse une nouvelle famille (on parle bien d’un meuble, pas d’un animal, mais l’attachement sentimental n’est pas à négliger).

 

Cas 2 : le canapé est en mauvais état

 

Le canapé n’a pas survécu aux longs après-midis de sieste devant la télé, aux apéros entre amis, aux bêtises et autres tentatives de saut périlleux des enfants, ou pour résumer, au temps. Dans ce cas-là, on se rend au magasin Conforama le plus proche. 

 

L’ancien modèle peut ainsi être remis sur place sans obligation d’achat, dans des bennes à disposition des clients. Si on ne se déplace pas, il peut être directement remis au livreur à condition qu’on ait procédé en amont à l’achat d’un nouveau produit avec livraison, et que l’ancien soit équivalent au nouveau. Comprendre que si on veut investir dans un 3 places convertible, il faut que les dimensions de notre vieux sofa lui correspondent peu ou prou.

 

Comment y avoir droit, concrètement ? Il n’y a qu’à le préciser sur place ou sur Internet dans le cas d’un achat en ligne. À noter que ce service est gratuit. Ensuite, le canapé sera placé entre de bonnes mains et recyclé par les partenaires d’Eco-mobilier, un éco-organisme agréé par l’État pour gérer la fin de vie des meubles. Après ça, il ne nous restera plus qu’à choisir celui qui se logera dans notre salon pour de nouveaux souvenirs chaleureux. Et pour ça aussi, Conforama est là.

 

A voir : notre sélection de canapés Conforama.