Interview Céline Perrin, scénographe végétal

Céline Perrin, véritable « planteuse de décor », chroniqueuse du green et rénovatrice d’intérieur, s’attèle chaque jour à donner à la nature une place là où on l’attend le moins ! Elle nous livre aujourd’hui ses astuces pour réveiller le green power qui sommeille en nous et pour que le végétal devienne l’objet déco favori de nos intérieurs.

 

Céline, pouvez-vous nous partager ce qui anime votre passion pour la scénographie végétale ?

C’est une scénographie du vivant ! Quel que soit l’espace à aménager, les fleurs et les plantes habitent immédiatement un lieu en le rendant beaucoup plus chaleureux. C’est un exercice très amusant d’imaginer un univers végétal correspondant autant à l’esthétique d’un appartement qu’à la manière de vivre de ses habitants. C’est une forme de trait d’union entre les objets et les gens.

 

Quel est le pas à pas pour faire entrer le monde végétal dans notre intérieur ? Par quoi devons-nous commencer ?

Par ce que l’on aime ! Lister les plantes qui nous plaisent, puis vérifier leurs besoins… Faut-il s’en occuper régulièrement, est-ce une plante fragile, a-t-elle besoin de lumière ? Chercher également les zones qui gagneraient à être végétalisées… et adopter les plantes qui nous correspondent !

 

Quelles sont vos astuces pour sublimer le végétal et en faire un réel objet déco ?

Composition végétale et Panier plante

J’aime autant les fleurs coupées que les plantes, et mon appartement est régulièrement envahi… Je ramasse beaucoup de feuilles et de fleurs au gré de mes ballades, et je les fais sécher dans des cadres en verre. C’est également un bon moyen de garder un souvenir des bouquets que vos amis vous offrent. Je juxtapose ainsi au sol ou sur des étagères des cadres où sèchent de la fougère et des fleurs des champs.

Dans de grands vases hauts et fins, j’ai toute l’année des branchages… cerisier ou pommier au printemps, framboisier ou mûrier en été, chêne ou platane pour les couleurs des feuilles d’automne, et branches sèches recouvertes de lichen en hiver.

Je laisse également sécher dans de grands paniers, ou dans l’âtre de la cheminée des brassées de graminées. Pour que les plantes séchées ne s’effritent pas trop, je les vaporise de laque pour les cheveux.

Pour les plantes vertes, j’aime mixer les contenants et jouer l’accumulation. Des cactus ou des boutures dans des tasses à thé, des pots en terre que je repeins avec de la peinture mate, des grandes plantes que je positionne dans des paniers XL. Plutôt que de fonctionner par thématiques, je crée des ilots de verdure où les contenants de formes et d’aspects différents côtoient des plantes de toutes origines.

 

Est-ce que le végétal se marie bien avec tous les styles déco ? Quels sont les faux pas à éviter ?

Vase haut, Vase laiton, Vase cactus, Vase transparent

Il n’y a pas de faux pas dans le végétal, même si je ne suis pas adepte des fleurs teintées artificiellement. Il est intéressant d’avoir une collection de vases ou de contenants pour pouvoir changer régulièrement sa décoration. Une même fleur dans un petit vase de couleur ne racontera pas la même histoire que dans un vase transparent

Il ne faut pas hésiter également à poser de grandes plantes grimpantes faciles à vivre comme les scindapsus au sommet de son armoire ou de sa bibliothèque. Pour pallier aux contraintes d’arrosage en hauteur, il suffit de déposer une fois par semaine quelques glaçons sur la terre… Ils vont fondre doucement et arroser parfaitement les racines.

J’aime également beaucoup surprendre avec une plante très exubérante dans un univers très épuré, ou l’inverse ! Mettre du vert chez soi, c’est mettre de la vie et de la bonne humeur.

 

Avez-vous un ou des coup(s) de cœur à nous partager ?

Je suis une fan de bégonias dont j’ai toute une collection… cette plante de grand-mère très facile à vivre est très moderne dans un contenant adapté. J’ai un coup de coeur pour l’asparagus plumosus, que je pourrais qualifier de plante pour les nuls. Même sèche, elle reste jolie, et repart si on l’arrose. La plante idéale pour débuter !

Sinon, tous les ficus, avec une mention particulière pour le ficus lyrata et le ficus elastica belize, ainsi que les philodendrons. Ce sont des valeurs sûres qui prennent une magnifique ampleur avec un peu d’attention.

 

Toutes les belles réalisations de Céline Perrin à suivre sur son compte Instagram @CelinePerrinParis