5 critères pour choisir son matelas et le garder longtemps

Ne dit-on pas que comme on fait son lit, on se couche ? Une bonne nuit commence par un lit au carré certes, mais passe avant tout par le choix du matelas adéquat. Quel âge a le vôtre ? Plus de 10 ans ? C’est le moment d’investir dans un nouveau modèle, il y va de votre santé. Voici la marche à suivre pour mettre la main sur le matelas qui saura vous satisfaire.

Découvrez nos astuces…

Préambule

Au risque de briser des rêves, on préfère jouer la carte de l’honnêteté : le matelas parfait n’existe pas. Tout simplement car il y a autant de modèles que de dormeurs. Voilà pourquoi il est impératif de choisir son matelas en fonction de ses besoins.

1. Prioriser le confort

La règle d’or : ne pas lésiner sur le confort. La question de la fermeté soulève bien des débats. Finie l’époque où l’on ne jurait que par les matelas aussi durs que du bois. Un bon compagnon de nuit se doit de maintenir la colonne vertébrale droite. S’il est trop ferme, seuls le bassin et les épaules vont être soutenus. S’il ne l’est pas assez, le dos se courbera et le changement de position sera difficile, entraînant des réveils à répétition. Le poids du dormeur détermine la densité et donc le degré de fermeté adapté. Sachez que plus le chiffre affiché par la balance est élevé, plus il faut un matelas ferme. Vous dormez en duo ? Faites des compromis, sinon optez pour un modèle proposant deux niveaux de fermeté différents.

Bien vu Confo :Vous ne devez pas avoir l’impression de vous enfoncer dans votre matelas mais si vous parvenez à glisser une main entre vos reins et ce dernier, c’est que vous n’avez pas non plus déniché la perle rare.
Petits électroménagers

2. Calculer les bonnes dimensions

Ajoutez 20 cm à votre taille et vous obtiendrez la longueur de votre futur matelas. Côté largeur, vous devez vous sentir à l’aise et, si vous êtes en couple, pouvoir vous retourner sans mettre un coup de coude ou de genou à votre moitié. Fiez-vous à la taille de vos vêtements. Il vous arrive de vous habiller au rayon enfant ? Un matelas une place de 80 cm suffira amplement. Vous portez du XL ? Envisagez un modèle de 120 cm. Si vous partagez votre matelas, procédez de la même façon, en tenant compte des gabarits des deux dormeurs. Evidemment, votre choix sera également fonction de votre porte-monnaie et de la capacité de votre chambre à coucher. Un généreux matelas demeurera toujours plus confortable mais aussi plus onéreux et encombrant qu’un modèle aux dimensions raisonnables.

3. Donner de l’importance aux matériaux

– Le garnissage

La sensation que vous aurez lorsque vous vous allongerez sur votre matelas les 10 premières minutes sera décisive. On l’appelle l’accueil. Il peut être moelleux, très moelleux ou tonique selon l’épaisseur et la composition du garnissage. Si votre budget vous le permet, préférez les matériaux naturels à leurs homologues synthétiques. Pour ne citer qu’eux, le coton reste le champion quand il s’agit d’absorber les suées nocturnes et les laines d’agneau et d’alpaga, les meilleures pour garder la chaleur lors des longues nuits d’hiver.

Choisir son matelas

– La suspension

Vous aurez le choix entre 3 familles de suspensions : mousseressorts et latex. On parle aussi de l’âme du matelas. Pour savoir à quelle technologie faire confiance, considérez vos préférences et la qualité de votre sommeil ainsi que votre santé. Vos nuits sont souvent agitées et votre dos fragile ? Dites oui à un matelas en mousse. Le nec plus-ultra, réservé aux dormeurs sages : les modèles à mémoire de forme qui réduisent la charge sur les points d’appui. Vous tombez généralement dans les bras de Morphée sur le ventre ou le dos et dormez comme un bébé ? Partez sur un matelas à ressorts. Privilégiez les ressorts ensachés qui laissent l’air circuler et le corps adopter des positions naturelles. Le latex, quant à lui, vous conviendra très bien si vous souffrez d’allergies et que vous avez tendance à transpirer à grosses gouttes. Dans ce dernier cas, n’oubliez pas de recouvrir votre lit d’un protège-matelas.

Choisir son matelas

4. Se faire conseiller et tester

Pour dormir sur vos deux oreilles, rien de tel qu’une virée en magasin afin de tester plusieurs matelas. Faites-le sérieusement et prenez votre temps. N’hésitez pas à demander conseil à l’un de nos experts Conforama : il vous guidera dans votre sélection et vous aidera à vous poser les bonnes questions. Vous avez besoin d’un délai de réflexion ? Avec le pack sommeil confort, vous disposez de 100 nuits pour essayer votre matelas chez vous.

5. Miser sur la qualité

Investir dans un matelas premium> made in France demande un bel effort financier mais demeure un bon calcul. Un garnissage composé de soie par exemple, ne bougera pas d’un pouce et sa fibre serrée empêchera le moindre acarien d’y installer son nid. Vous ressentirez rapidement les bienfaits d’un modèle de qualité : le plaisir de dormir et un sommeil réparateur. Votre dos aussi vous en remerciera. Mettre le prix, c’est également pouvoir compter sur un matelas qui ne s’affaisse pas au fil des nuits. Enfin, pensez à la planète en vous tournant vers un modèle écologique.

Bon à savoir :
Chez Conforama, les matelas qui ont vécu sont réutilisés afin de confectionner les petits nouveaux.

Besoin d’un coup de main pour effectuer une pré-sélection parmi nos modèles avant de passer commande ? Consultez votre vendeur en magasin, il vous dira quel dormeur vous êtes et quel matelas choisir.

Choisir son matelas