5 règles d’or pour redonner des couleurs à un salon

12/04/2022

Votre séjour fait grise mine mais vous n’osez pas y inviter teintes pastel et vitaminées, craignant un résultat bariolé ? Même s‘il est vrai que des goûts et des couleurs, on ne discute pas, certains principes basiques en matière de déco méritent d’être connus afin d’éviter l’overdose chromatique. On vous les présente.

En bref

orientation salon

1. Tenir compte de l’orientation

Il faut savoir qu’une couleur change selon la lumière, artificielle ou naturelle, qui l’éclaire. L’exposition de votre salon a donc un rôle important à jouer dans le choix des teintes dont vous allez le parer. Votre intérieur regarde vers le nord ? Habillez un ou plusieurs murs d’une nuance chaude comme un jaune éclatant ou un rouge flamboyant. Si au contraire, votre séjour a la chance d’être baigné de lumière une bonne partie de la journée, piochez dans une palette douce et fraîche. Un gris pastel, un vert menthe ou un bleu marine fera des merveilles chez vous ! Une pièce orientée à l’ouest, quant à elle, s’enveloppe de couleurs orangées au soleil couchant. Pour sublimer ce moment, misez sur des teintes neutres comme le beige ou bien sur des notes miel ou pêche. Et les salons plein est ? Il s’agit de l’orientation qui laisse le plus de liberté car elle ne modifie presque pas les couleurs. Si c’est votre cas, faites-vous plaisir !

Pas bête :
Difficile de se rendre compte du rendu d’une couleur en aplat sur un mur du salon. Pour en avoir le cœur net, placez deux ou trois échantillons (des bandes de papier peintes) à tour de rôle dans la pièce durant plusieurs jours. Les tonalités à bannir vous sauteront aux yeux.

utilisation intelligente de couleur

2. Utiliser intelligemment la couleur

Employée à bon escient, la couleur peut devenir une solution efficace pour rééquilibrer les proportions d’un espace. Votre salon se distingue par son étroitesse ? Isoler le mur du fond en le peignant dans une teinte sombre va donner l’illusion que la pièce a gagné en largeur. Dans le même esprit, un manque de hauteur se corrige très bien en choisissant une nuance légèrement plus claire que celle des murs pour le plafond.

L’astuce Confo :
Une couleur vive appliquée sur un seul pan de mur, derrière un canapé par exemple, permet de délimiter l’espace et une teinte plus foncée déposée autour d’une fenêtre ou d’une porte, de créer du contraste.

choisir avec coeur

3. Choisir avec le cœur

Les couleurs ont un petit défaut quand elles se font une place dans les intérieurs : on s’en lasse souvent plus vite que du noir et blanc. Alors ne succombez pas à un vert céladon ou un terracotta sous prétexte qu’il est tendance en 2020 si vous ne le portez pas dans votre cœur. Réfléchissez aussi à l’ambiance que vous souhaitez faire régner dans votre salon et au style dont vous avez envie. Des teintes pâles couplées à des matériaux naturels tels que le bois lui donneront un air scandinave tandis que des touches flashy seront parfaites pour lui offrir un nouveau look vintage. En ce qui concerne les intérieurs industriels chic, ils s’accordent bien avec du moka ou du chocolat, incarné par un imposant mobilier.

pas plus de 3 couleurs

4. Ne jamais dépasser 3 couleurs

Gare aux mariages malheureux ! Vous limiter à un trio coloré vous mettra à l’abri de la faute de goût. Cela ne s’applique pas au noir ni au blanc qui, rappelons-le, ne sont pas considérés comme des couleurs, et dont vous pouvez vous servir pour structurer la pièce. Quelques écarts restent tout de même permis avec une ou deux nuances neutres ou proches des 3 principales, à réunir de préférence sur un fauteuilune toile ou un tapis. Votre couleur fétiche est intemporelle et plutôt discrète à l’instar du bleu ? Partez sur un camaïeu, idéal pour instaurer harmonie et douceur. Vous pouvez agrémenter votre dégradé de quelques touches légères d’une tonalité située à l’opposé sur le cercle chromatique afin de maintenir l’équilibre chaud/froid et de dynamiser le tout.

doser et composer avec existant

5. Doser et composer avec l’existant

Murs, canapéfauteuils, chaises, poufs, tables basses, plaids, tapis, rideaux, luminaires et même boiseries, les possibilités pour ranimer la flamme dans le séjour sont infinies. Afin de ne pas en faire voir de toutes les couleurs à votre salon ni donner le tournis à vos invités, utilisez-les avec parcimonie et répartissez-les équitablement dans la pièce. Si vous possédez une déco récente ainsi qu’un mobilier uni et assorti en pleine possession de ses moyens, on vous conseille d’investir dans un beau papier peint à motifs : il donnera de la personnalité à votre intérieur. Vous avez décidé de repartir de zéro côté déco et avouez sans rougir être novice en associations chromatiques ? Réservez la couleur aux éléments les plus discrets : coussins, bougies, horloges, etc.

Le mot de la fin :
Pensez à vous renseigner sur la symbolique des couleurs ; leur influence sur nos émotions et notre humeur a été scientifiquement prouvée.